Macarons Recrutement Hôtels Restaurants : cabinet recrutement hôtellerie et agence de placement restauration.

us

RECRUTEMENT HÔTELS & RESTAURANTS

Actualités

Enquête : Comment lutter contre le turnover ?

lundi 30 janvier 2017 12:22

L’Hôtellerie Restauration et CHD Expert ont mené une enquête auprès de 1 740 professionnels des CHR sur les moyens de fidéliser son personnel. Voici les résultats de cette enquête.

L’Hôtellerie Restauration et le cabinet CHD Expert ont lancé une enquête en décembre dernier auprès des professionnels de l’hôtellerie-restauration pour savoir quels sont, selon eux, les moyens de fidéliser le personnel et d’éviter ainsi le turnover. L’enquête a enregistré 1 740 répondants (1 062 employés et 679 employeurs).

Caractéristiques

• Les profils interrogés sont principalement des hôtels avec restaurant (34 %) ou des restaurants avec service à table (33 %).

• 39 % d’employeurs.

• 61 % d’employés (15 % de serveurs, 12 % de chefs de cuisine, 10 % de réceptionnistes, 10 % de cuisiniers, 7 % de maîtres d’hôtel…).

Vision des salariés (1 062 salariés)

• Parmi les éléments suivants, lesquels vous convaincraient de rester chez le même employeur ?

Les salariés évoquent généralement quatre éléments qui les convaincraient de rester chez le même employeur, et la principale motivation citée serait de bénéficier d’un salaire supérieur à celui qui se pratique.

• Un salaire supérieur à celui qui se pratique : 60 %

• Le versement de primes : 50 %

• De bonnes conditions de travail : 40 %

• La possibilité de suivre des formations : 38 %

• Des jours de repos consécutifs : 36 %

• La mise en place d’un intéressement au bénéfice : 36 %

• Un roulement pour le travail le week-end : 30 %

• Des avantages sociaux : 28 %

• Des coupures courtes : 22 %

• Des avantages liés au groupe (comité d’entreprise…) : 21 %

• Plus de souplesse pour la prise des congés : 20 %

• Une alternance des horaires : 19 %

• De bons pourboires : 18 %

• La mise à disposition d’un logement de fonction : 15 %

• Vous ne voyez rien qui pourrait vous fidéliser : 3 %

• Vous ne savez pas : 2 %

Et parmi ces mêmes éléments, lesquels sont les plus déterminants pour vous et vous convaincraient le plus de rester chez le même employeur ? (4 réponses possibles)

• Un salaire supérieur à celui qui se pratique : 52 %

• De bonnes conditions de travail : 27 %

• Le versement de primes : 27 %

• La mise en place d’un intéressement au bénéfice : 21 %

Vision des employeurs (679 employeurs)

Quels pourraient être les moyens de fidéliser vos salariés et de limiter ainsi le turnover ?

• Offrir de bonnes conditions de travail : 48 %

• Un salaire supérieur à celui qui se pratique : 48 %

• Le versement de primes : 43 %

• Des jours de repos consécutifs : 42 %

• Établir un roulement pour le travail le week-end : 34 %

• Permettre de suivre des formations : 31 %

• La mise en place d’un intéressement au bénéfice : 27 %

• Proposer des avantages sociaux : 26 %

• Plus de souplesse pour l’octroi des congés : 23 %

• Une alternance des horaires : 22 %

• Des coupures courtes : 21 %

• La mise à disposition d’un logement de fonction : 13 %

• Des avantages liés au groupe : 9 %

• Autre : 4 %

• Vous ne savez pas : 4 %

• Vous ne voyez rien qui pourrait les fidéliser : 4 %

Et parmi ces mêmes éléments, quels sont ceux qui apparaissent comme les plus déterminants selon vous pour fidéliser vos salariés et limiter le turnover ? (4 réponses possibles)

• Un salaire supérieur : 41 %

• Offrir de bonnes conditions de travail : 34 %

• Des jours de repos consécutifs : 28 %

• Le versement de primes : 28 %

Romy Carrere

Quelques commentaires suite à l’enquête pour donner des idées
• Employeurs

– J’ai repris récemment un café-restaurant que j’anime avec 2 salariés (un second de cuisine et une serveuse) Ces deux salariés ont été associé dés le départ à mon projet de reprise. J’ai mis en place dès l’ouverture un management réellement participatif avec une réelle et concrète prise en compte des idées et propositions de chacun. J’ai également choisi de payer  toute heure supplémentaire effectuée afin que l’investissement et  le travail de chacun participant à la réussite globale de l’établissement soit effectivement rémunéré. Je pense que c’est en agissant de la sorte que nous pouvons s’assurer d’une réelle fidélisation de notre personnel : écoute +  attention  + considération +  juste rémunération = FIDELISATION

– Du respect, avec un vrai suivi des heures et le paiement, des horaires et repos fixes

– Salaire correct, horaires respectés, excellent repas du personnel … La Chef est présente depuis 25 ans, le second depuis 22 ans…

– Prime assiduité trimestrielle, 13è mois, bon cadeaux fin d’année, prime exceptionnelle à discrétion.

– Implication du personnel dans la vie de l’entreprise. Challenge sur les ventes, avec intéressement (Prime ou Bon d’Achat). Je suis à l’écoute de leurs besoins, attentes et souhaits. 1 weekend en repos par roulement, Mise en place de Formation valorisante, (diplôme d’état, CQP). J’essaie de mettre en place des journées sans coupure, mais un peu plus compliqué dans l’organisation.

– horaires comme voulu : 16 h à 20 H, vacances periodes creuses, flexibilité des horaires et jours (si personne le lundi, vient un autre jour de la semaine où il y a plus de monde! dialogue constant – si besoin d’une heure ou un AM de libre, ne pas refuser systématiquement si la raison est valable. je suis bac +10 et je forme le personnel, aux besoins de mon entreprise, personnellement en lui laissant la possibilité d’avoir des initiatives, même s’il faut contrôler. Offrir au personnel un outil de travail qui lui plait et pour lequel il veut s’investir, s’il aime travailler sur ordinateur, lui laisser faire de la communication et savoir contrôler nous même ce qu’il fait. Dans une petite structure, il faut savoir tout faire et par conséquent, nous ne pouvons pas détailler les postes de travail, c’est du service à la personne, pour la réceptionniste, du marketing pour le patron et l’employée, sans compter la connaissance des stocks, connaitre ce qu’est un plan de maitrise sanitaire, savoir dresser un petit déjeuner, se lever tôt, nettoyer cuisine, salle, sans oublier les vitres et l’accueil comme l’extérieur pour offrir une image sans reproche dès l’arrivée des clients, faire le rôle de la gouvernante pour revoir les chambres avant les arrivées. Enfin il faut bien payer les gens que vous employez (c’est pour cela que je n’ai qu’une personne à mi-temps) Je pourrais avoir 2 personnes à plein temps, et le travail moins bien fait compte tenu des mentalités actuelles de certains et le peu de savoir-vivre, d’éducation et d’instruction…je ne parle pas du technique c’est tout aussi lamentable! Le taylorisme dans l’hôtellerie n’est pas de mise! ayez le moins de monde possible et vous fidélisez votre petit nombre de personnel ainsi, et vous évitez de recommencer à former tous les quatre matins, donc voilà comment limiter le turnover pour les petites structures.

– Etre à l’écoute de chacun, prendre en compte chaque individu comme une personne.

– créer une bonne ambiance de travail et donner des vrais responsabilités aux salariés car tout le monde est important

– Échanges/écoute/réunions… respect et reconnaissance. Amélioration des outils et des conditions de travail. Financier : Prime exceptionnelle de fin d’année, cadeaux de Noël, bons d’achat pour les différentes fêtes

– Il faut donner de bonnes conditions de travail et maintenir un bon relationnel entre salarié.Etre équitable et remercier l’équipe en fonction des résultats

• Salariés

Le treizième mois, une bonne ambiance et des jours de repos consécutifs sont très souvent cités dans les commentaires. Pour le reste, voici quelques exemples de commentaire :

– 2,5 jours de repos/semaine

– Des sodas aux repas, des commissions sur une compagnie de taxis

– Un logement

– Logement propre, paye correcte

– Mise en place d’animation dans le but de booster les ventes avec récompense pour les employés sous formes de prime

– respect des horaires avec récupération le cas échéant, 2 jours de repos consécutifs si possible, prime d’ancienneté, gestion des carrières, reconnaissance valorisée (employé du mois)…

– Prime d’intéressement, 13è mois, indemnité kilométrique

– Une petite augmentation ainsi que des primes de temps en temps

– Il n’y a pas de système de rang. Un responsable de salle qui effectue le même travail que les autres salariés dont le gérant. Tout le personnel se sent au même stade niveau hiérarchie

– Formation interne, participation à l’évolution du menu (avis vraiment pris en compte), polyvalence possible des employés, confiance réciproque, pas d’entorses aux contrats/retards de paiements, hiérarchie ‘invisible’ (non patriarcale). Liberté d’initiatives, soutient de la créativité

– Le respect (du personnel, des horaires hebdomadaires, des clients, des produits…)

– La perspective d’évolution

– Une ambiance familiale basée sur un respect et une mise en avant des condition de travail en équipe

– Récupération des jours fériés même si les salariés n’ont pas un an d’ancienneté, récupération des heures supplémentaires, 100 € en chèque cadeau à Noël

– Les repas , les consommation gratuite, l’ambiance général

Avec l’amicale autorisation du Journal de l’Hôtellerie que nous remercions.

« Retour aux actualités

RECHERCHE

Nos consultants en recrutement interviennent dans toutes vos missions de recrutement aussi bien au niveau national, qu’au niveau International.

Vous pouvez contacter directement notre cabinet de recrutement pour obtenir toutes les réponses à vos questions en allant sur la page contact.

© Macarons Recrutement 2016